6EME FÊTE DE SAINTE DYMPNA

15 MAI 2016

9h00 Chapelle : messe radiodiffusée sur Espace 2
Célébrée par le père Lukadi et chantée par le chœur d’hommes les Popody’s
10h – 14h Buvette du Torrent : brunch en musique et en  chansons 

Avec OSTANDE, Gausy Ponnaiah, Nicolas Crettex, les Popody’s et Lee Maddeford

14h à 16h : Cour du Torrent : Cie La Saburre & Co
Extraits de théâtre, vidéo et poésie

17h00 Théâtre du Raccot : Cie Mezza Luna, « Tiramisu »
Spectacle musical avec Heidi Kipfer, Germana Mastropasqua, Lee Maddeford et Xavier Rebut
Mise en scène de Dominique Bourquin

Durant la journée « Lunatic Park », work in progress
33 artistes en plein air
vernissage vendredi 3 juin
avec la Manufacture des Rêves.

 Malévoz_Dympna_A3

Dympna, princesse irlandaise du VIIe siècle s’est réfugié à Geel en Belgique pour échapper au mariage proposé par son père devenu veuf. Pourchassée et retrouvée à Geel, elle a payé de sa vie le refus de l’inceste. Le peintre Albert Chavaz a illustré la vie de Dympna sur la fresque de la chapelle de Malévoz. Le culte de Dympna exprime une longue tradition d’accueil et d’hospitalité des personnes marginalisées et en souffrance. Depuis, elle est la sainte patronne des personnes souffrant de troubles psychiques et  du personnel des hôpitaux psychiatriques.

Dans l’Europe du Nord, Dympna est fêtée le 15 mai. Depuis six ans, elle l’est aussi à l’hôpital psychiatrique de Malévoz.

Le Kremlin présente : Hair High

hair_high_Kremlin
de Bill Plympton, USA, 2004, version originale sous-titrée français

(Rockabilly Cartoons)

Rod, le quaterback, et Cherrie, la pin-up, forment « le couple » que tous aiment, craignent et admirent au lycée d’Echo Lake. Lorsque Spud le nouveau, timide et maladroit, tente de s’attirer la sympathie de ses camarades il commet l¹irréparable et provoque la colère de Rod.
Il devient alors l’esclave de Cherrie et devra satisfaire ses moindres désirs. Ils se détestent aussitôt.
Mais Cherrie restera-t-elle aussi insensible que le croît Rod ? Et Spud se laissera-t-il éternellement faire sans rien dire ?
Vous aviez aimé Les Amants Electriques, l’année passée ? Le Kremlin vous offre un petit retour en arrière avec Hair High, œuvre maîtresse de la filmographie de Bill Plympton.

Ouverture des portes : 19h30
Entrée : 5.-
Gratuit avec la carte 20ans100francs
www.20ans100francs.ch

Bande-Annonce

La Suisse, terre d’accueil ?

Mediatheque_dessins_presse_550X450px

Sous l’oeil des dessinateurs de presse suisses, cette exposition revisite l’histoire récente des étrangers en Suisse et interroge la position des autorités dans leur rapport à l’altérité.
Avec Alex, Ben, Bénédicte, Chappatte, Claiva, Debuhme, Herji, Liniger, Mix&Remix, Pal Degome, Pigr, Pitch, Schneider, Sen, Swen, Tschopp, Vincent

A voir du 20 mai au 30 juin
Médiathèque de Monthey

 

Zhu Lanqing – Les montagnes mélancoliques

Vendredi 20.05. – 18:30 au Vendredi 03.06.2016 – 19:00
Vernissage 20.05.2016 à 18:30

Depuis plusieurs années, Zhu Lanqing prête « attention à la façon dont la nature ou la force de l’environnement géographique, façonnent et influencent la société humaine. » Aussi s’immerge-t-elle dans les Alpes valaisannes et vaudoises pour photographier Villars-Gryon, Leysin, Les Diablerets, Verbier, Saas-Fee, Zermatt… Avec délicatesse et réflexion, elle appréhende la nature majestueuse dont tout semble avoir été dit et montré, pour en saisir au final le substrat plus secret mais néanmoins emblématique. Ses clichés vaporeux exhalent une ambiance poétique ; les monts semblent flotter, détachés du sol, alors que la photographe joue sur le visible et l’invisible. Ses atmosphères peuvent parfois rappeler les fonds des paysages chinois. Zhu Lanqing mêle à sa recherche esthétique des préoccupations liées au questionnement social à travers les diverses infrastructures montagnardes qui suscitent des débats d’ordre environnemental.

Julia Hountou, commissaire de l’exposition

 

Les Coeurs Noircis

8141_835957596530332_136947543504559549_n

Du 16 avril au 24 août 2016

Exposition de photographies, film et livre en hommage aux derniers raffineurs de l’usine suisse de Collombey (Valais)


LA RAFFINERIE DE COLLOMBEY-MURAZ REDÉMARRERA-T-ELLE ?
13 JANVIER 2015 – UN CHOC

Le groupe Tamoil licencie 233 employés sur le site pétrochimique valaisan. Depuis, l’usine est plongée dans un coma artificiel. Son visage humain se décompose. Des années de labeur, un savoir-faire unique, acquis dans la sueur et les vapeurs toxiques, sont partis en fumée sans prévenir.

Une usine inaugurée le 6 juin 1963. En perpétuel sursis mais constamment modernisée. Un demi-siècle plus tard, le souffle de la raffinerie s’est coupé net. Que deviendra-telle sans ses hommes ?
L’histoire industrielle valaisanne perd une famille de raffineurs, liée par les équipes, aguerrie aux coups de feu et aux odeurs de bruts. Des coeurs noircis par le chagrin d’enterrer leur outil de travail. Un gâchis incompris. Une lente agonie avant le deuil.

L’exposition Les cœurs noircis rend hommage à la mémoire ouvrière de la raffinerie de Collombey-Muraz, à travers une série de photographies inédites et un film documentaire, témoins des derniers instants d’humanité au cœur de l’usine.

Heures d’ouverture: du lundi au vendredi, de 14h à 18h (et tous les soirs de spectacle)

www.crochetan.ch

Soirée-débat / Projection du film
Vers la fin de l’industrie pétrolière suisse?
Jeudi 19 mai 2016 à 19h
Foyer du Théâtre du Crochetan

Avec
Yannick Buttet conseiller national
Martin Stucky union pétrolière suisse

SYLVIE ARLETTAZ

 

Vendredi  27 mai 2016 à 20h

Tarif plein : 25 frs
Tarif Réduit : 15 frs
Réservations : 079 387 65 68

IMG_7808

En femme troubadour, Sylvie Arlettaz égraine les chansons avec poésie et humour. Elle oscille entre le rêve et la réalité, évoquant le quotidien et les fantasmes d’une mère de famille. Petites histoires contées avec passion et nostalgie, sur des rythmes argentins, brésiliens ou des valses parisiennes.

L’âme vagabonde, c’est une voix naturellement corsée, accompagnée avec finesse par deux artistes vénézuéliens Johanna Hernandez, au violon et Paul Gonzalez, à la guitare.

 

 

Sylvie Arlettaz –  Textes, musique et chant
Johanna Hernandez – Violon
Paul Gonzalez – Guitare

Concert au Kremlin : H E X + The Dead Shamans

HEX_kremlin

H E X est un groupe combinatoire abstrait pour plusieurs spectateurs. Il prend la forme d’un losange humanoïde dont les cases sont hexagonales. Toutes les dimensions du côté du losange sont bien entendu possibles, mais la formation actuelle se limite à cinq hexagones. Le son produit, inventé par de méprisables mathématiciens de l’ouest, fait uniquement appel à la logique. Pas de place pour les émotions puériles: son écoute est une source pure d’inspiration scientifique, non seulement en topologie (qui ne souvient pas ici avec une tendre nostalgie des travaux de notre regretté chercheur A. Konstantinovitch Volvuvski à l’Académie Impériale de St-Petersburg?), mais aussi pour d’autres branches des mathématiques comme la géométrie algébrique ou l’analyse combinatoire. La recherche des variations sonores produites fait actuellement l’objet d’études en intelligence artificielle. Mais pas de quoi être effrayé pour si peu: après quelques bières, cela s’apparente à une simple table de multiplication.

Dans certaines traditions exotiques, le «shaman» est une sorte d’intermédiaire entre notre monde et l’au-delà. Tant qu’il est en vie, il peut résoudre bien des tracas et a donc une utilité indéniable. Mais que se passe-t-il quand un shaman meurt? Et quand plusieurs shamans meurent d’ailleurs? Et, surtout, que peut-on espérer quand plusieurs shamans morts s’associent pour former un groupe de stoner «heavy blues» fonceur et viril? Difficile de répondre sans interroger les influences de ces mystérieux «Dead Shamans», où on trouve peu de shamans, mais beaucoup de morts (ou de revenants): Motörhead, Black Sabbath, Led Zeppelin et, plus curieusement, la frange radicale du kraut-rock allemand. On pourrait craindre le pire, sauf qu’on est loin de la copie servile. Pas de reprise sans âme, pas d’imitation nostalgique; on peut leur faire confiance pour ressusciter ce pur esprit sonore lourd, ronflant et chaloupé qui fit les beaux jours des poseurs chevelus des années 70 et de leurs groupies à la parure négligée. Sueur, cuir, rythmes tribaux et possible hallucination à la clé!

Entrée : 10.-
Gratuit avec la carte 20ans100francs
www.20ans100francs.ch

https://www.facebook.com/hxmsc/?fref=ts
http://mx3.ch/thedeadshamans

En savoir plus

Le Kremlin présente : La Cabinet du Dr Caligari

Caligari_couv
de Robert Wiene, Allemagne, 1920, version originale sous-titrée français

(Film Bouche Bée)

Comment parler de l’expressionnisme allemand sans parler de Robert Wiene. Et surtout sans que ça ait l’air chiant ? Facile. Il suffit de montrer ce film.
Classique immortel du cinématographe, Le Cabinet du Dr Caligari vous offre un voyage au début du 20ème siècle, dans une foire, où le fameux Dr Caligari exhibe Cesare, un somnambule qui prédit alors la mort de l’un des spectateurs. Pas de bol, celui-ci est assassiné dans son lit et les soupçons se tournent fatalement vers Caligari. Cesare a-t-il un don ? Le Docteur est-il un criminel ? Le cinéma muet est-il mort ?

Ouverture des portes : 19h30
Entrée : 5.-
Gratuit avec la carte 20ans100francs
www.20ans100francs.ch

Bande-Annonce

Le Kremlin présente : Réalité

Réalité_Kremlin
de Quentin Dupieux, France / Belgique, 2014

(Inception Bordélique)

Jason Tantra, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d’horreur. Bob Marshall, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : Jason a 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma…
Réalisé par Mr Oizo himself, déjà coupable de Rubber (dans lequel un pneu doué de conscience assassine des quidams par télékinésie) et brillamment interprété par Alain Chabat qui pour une fois ne cabotine pas, Réalité est un truc particulièrement retors, indiscipliné et jouissif.

Ouverture des portes : 19h30
Entrée : 5.-
Gratuit avec la carte 20ans100francs
www.20ans100francs.ch

Bande-Annonce

Le Kremlin présente : Sharknado 3

sharknado_3_Kremlin
d’Anthony C. Ferrante, USA, 2015

(It’s Raining Sharks)

Doit-on encore vous faire l’affront de vous présenter la série des Sharknado ? Vraiment ? Bon, ok. Poule aux œufs d’or (et aux dents acérées) de The Asylum, Sharknado et suites se résume très simplement.
Une tornade, des requins qui tombent du ciel dont la forme et la couleur varient en fonction du budget. Ho ! Et des guest stars, Plein. C’est bien ça, les guests stars.

Ouverture des portes : 19h30
Entrée : 5.-
Gratuit avec la carte 20ans100francs
www.20ans100francs.ch

Bande-Annonce