LES ÉPOUX

LES EPOUX - de David LESCOT - Mise en scéne par Anne Laure LIEGEOIS - Compagnie : LE FESTIN - Scenographie : - Lumière : Dominique BORRINI - Costumes : - Musique : - Avec : Olivier DUTILLOY - Agnés PONTIER - Lieu : Comedie Francaise Studio Theatre - Ville : Le Havre - Le 24 11 2014 - Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Un couple comme un autre dans la Roumanie du 20e siècle. Et pourtant, ce couple instaura une des plus terribles tyrannies de ces derniers siècles avant de finir exécuté en public. Naissance et décadence de la barbarie.

Les Époux, est une «fable terrible», le théâtre de la démesure, de la mégalomanie, du culte de la personnalité, qui tente de décrypter le mythe de l’alliance de l’amour et du pouvoir. L’histoire est si terrible qu’elle en devient grotesque et qu’on se surprend à en rire.

Lien vers le spectacle

PETIT ÉLOGE DE LA NUIT


AVEC PIERRE RICHARD

Pierre Richard nous dit la nuit – sa nuit : «Souvent je me demande qui je suis. Je suis à moi-même ma propre nuit.» Pierrot lunaire aussi malicieux qu’innocent, conteur ancestral et regard d’enfant, il embrasse les espaces merveilleux qu’ouvre l’imaginaire nocturne, de la torpeur à l’appétit, de la passion à la poésie, du désir à la folie, du mystère à la fantaisie, de la beauté à l’agonie, de l’intime à l’infini. Du vaste spectre de la nuit, il explore les arcs-en-ciel du noir déployés en savoureux contrastes : le silence et la fête, le sommeil et l’ivresse, la tendresse et l’épouvante, la solitude et la présence, l’exaltation et le recueillement, le plaisir et le crime, l’instant et le suspens, le rêve et le réveil. Sans se départir de son humour tellurique, ce génie comique qu’est Pierre Richard révèle ici une tonalité plus personnelle, plus secrète aussi – en un sens, sa face cachée, à travers une poétique onirique et sensuelle, impertinente et contemplative, gourmande et sublime, avec pour fil le Petit éloge de la nuit d’Ingrid Astier, ici adapté pour offrir un chemin où résonnent des voix évocatrices. Ainsi se joue cette invitation au voyage nocturne, ponctué de ciels perlés et d’échappées visuelles – manières d’ouvertures vers cet infini de la nuit qui, par essence, nous fascine. (Gérald Garutti)

Lien vers le spectacle

PETIT ÉLOGE DE LA NUIT


AVEC PIERRE RICHARD

Pierre Richard nous dit la nuit – sa nuit : «Souvent je me demande qui je suis. Je suis à moi-même ma propre nuit.» Pierrot lunaire aussi malicieux qu’innocent, conteur ancestral et regard d’enfant, il embrasse les espaces merveilleux qu’ouvre l’imaginaire nocturne, de la torpeur à l’appétit, de la passion à la poésie, du désir à la folie, du mystère à la fantaisie, de la beauté à l’agonie, de l’intime à l’infini. Du vaste spectre de la nuit, il explore les arcs-en-ciel du noir déployés en savoureux contrastes : le silence et la fête, le sommeil et l’ivresse, la tendresse et l’épouvante, la solitude et la présence, l’exaltation et le recueillement, le plaisir et le crime, l’instant et le suspens, le rêve et le réveil. Sans se départir de son humour tellurique, ce génie comique qu’est Pierre Richard révèle ici une tonalité plus personnelle, plus secrète aussi – en un sens, sa face cachée, à travers une poétique onirique et sensuelle, impertinente et contemplative, gourmande et sublime, avec pour fil le Petit éloge de la nuit d’Ingrid Astier, ici adapté pour offrir un chemin où résonnent des voix évocatrices. Ainsi se joue cette invitation au voyage nocturne, ponctué de ciels perlés et d’échappées visuelles – manières d’ouvertures vers cet infini de la nuit qui, par essence, nous fascine. (Gérald Garutti)

Lien vers le spectacle

PETIT ÉLOGE DE LA NUIT

VENDREDI 3 MARS À 20H

Pierre Richard nous dit la nuit – sa nuit : «Souvent je me demande qui je suis. Je suis à moi-même ma propre nuit.» Pierrot lunaire aussi malicieux qu’innocent, conteur ancestral et regard d’enfant, il embrasse les espaces merveilleux qu’ouvre l’imaginaire nocturne, de la torpeur à l’appétit, de la passion à la poésie, du désir à la folie, du mystère à la fantaisie, de la beauté à l’agonie, de l’intime à l’infini. Du vaste spectre de la nuit, il explore les arcs-en-ciel du noir déployés en savoureux contrastes : le silence et la fête, le sommeil et l’ivresse, la tendresse et l’épouvante, la solitude et la présence, l’exaltation et le recueillement, le plaisir et le crime, l’instant et le suspens, le rêve et le réveil. Sans se départir de son humour tellurique, ce génie comique qu’est Pierre Richard révèle ici une tonalité plus personnelle, plus secrète aussi – en un sens, sa face cachée, à travers une poétique onirique et sensuelle, impertinente et contemplative, gourmande et sublime, avec pour fil le Petit éloge de la nuit d’Ingrid Astier, ici adapté pour offrir un chemin où résonnent des voix évocatrices. Ainsi se joue cette invitation au voyage nocturne, ponctué de ciels perlés et d’échappées visuelles – manières d’ouvertures vers cet infini de la nuit qui, par essence, nous fascine. (Gérald Garutti)

Lien vers le spectacle

BIGRE

«Mélo burlesque » à la Mister Bean, Bigre exorcise par le rire notre solitude.

Trois personnages qui accumulent les échecs merveilleux. Trois destins. Trois solitudes qui s’étalent devant les spectateurs, au propre comme au figuré. Deux hommes et une femme qui ont l’art de se prendre les pieds dans les tapis de l’existence, de se recevoir les portes de l’amour en pleine figure et qui se vautrent devant nous, tellement lamentablement que c’en est brillant.

Lien vers le spectacle

ÉLAN FATAL


PAR LA Cie MLADHA

Après Élan vital créé et joué au Mésoscaphe en mars 2015, la Compagnie Mladha, en résidence au Théâtre du Crochetan pendant trois ans, propose sa nouvelle création Élan fatal.

La compagnie met ou remet en lumière des écrivains oubliés. Elle met un accent particulier sur la question du corps au théâtre et son importance pour créer du sens et de l’émotion. Elle éprouve en outre un intérêt particulier pour les textes traitant des failles de la condition humaine, la solitude, la chute, le désarroi.

Une compagnie en résidence au Théâtre du Crochetan.

Lien vers le spectacle

CETTE ÉTRANGE PETITE VILLE

petite_ville

DIMANCHE 12 MARS 2017 à 10h, 11h et 15h
Sonnez les matines
A la Maison du Monde

CETTE ÉTRANGE PETITE VILLE
CIE RUPILLE 7 (CH)

Cette étrange petite ville est un « seul en scène » qui nous plonge au cœur d’un village où chaque histoire est une maison et chaque maison a son histoire. Le spectacle parle de la mémoire, d’imagination, de relations vraies et d’aventures inventées. Il est construit autour de trois pratiques : le conte, le théâtre d’objet et la chanson.

L’auteur et metteur en scène Julie Annen a depuis des années proposé des projets pour les plus jeunes spectateurs comme pour leurs parents : La sorcière du placard aux balais, Messieurs les enfants, Kilo d’plomb, kilo d’plumes, Les Pères. Après sa venue à la Bavette l’an dernier avec La petite file aux allumettes, elle vous convie cette fois à la visite guidée d’une étrange petite ville, qui se bâti et se rêve avec le public, à chaque représentation.

 Théâtre • dès 5 ans • durée : petit déj’ 30′, spectacle 35′ env.

infos et réservations sur www.labavette.ch
ou auprès de Monthey Tourisme 024 475 79 63

LE NOSHOW

Des comédiens prêts à tout pour obtenir les faveurs du public. Des spectateurs qui peuvent faire changer le cours du spectacle, selon la somme qu’ils seront prêts à payer pour y assister. Spectacle sur mesure pour une expérience théâtrale drôle et décalée.

« Oeuvre de l’année 2015 » remis par le Conseil des Arts et des Lettres du Québec. 

Chères spectatrices et chers spectateurs, une fois n’est pas coutume, pour obtenir votre billet pour Le NoShow, nous vous invitons à établir vous-mêmes le montant que vous débourserez. Celui-ci influencera très directement le spectacle, étant donné que les comédiens s’emploieront à monter sous vos yeux une pièce unique et sur mesure, en fonction de la recette obtenue. Le NoShow, une réflexion désopilante et décomplexée sur la valeur monétaire du théâtre et des artistes. A vous de jouer.

CHF 18.- Un litre de sirop sur les pistes de ski
CHF 25.- Cinq Suzes et demie (prix indiqué par la Confrérie)
CHF 44.- Location d’un costume pour Carnaval
CHF 63.- Modèle réduit d’un Gripen
CHF 139.-  230 grammes de boeuf de Kobe

Lien vers le spectacle

LES FRANGLAISES


MOLIERE 2015 DU THÉÂTRE MUSICAL

Les Franglaises, ce sont une douzaine de femmes et d’hommes qui revisitent les tubes anglo-saxons… en les traduisant littéralement en français. Surprise, dans la langue de Molière, ces chansons à succès prêtent plus à rire qu’à allumer des briquets. Un spectacle hilarant aux chorégraphies festives. Pas sûr que les tubes de votre jeunesse en sortent indemnes.

Lien vers le spectacle

LA MÉTHODE GRÖNHOLM

La méthode Grönholm met en scène quatre candidats à un entretien d’embauche. L’absurdité des épreuves de sélection révèle les parts d’ombre des quatre personnages qui rivalisent de bassesse et d’ambition mal placées pour tirer leur épingle du jeu. Un récit fort, drôle et percutant d’un huis clos professionnel, triste mais ô combien cocasse reflet de la nature humaine.

Nouvelle création du Magnifique Théâtre qui était venu présenter 12 hommes en colère lors de la saison 14-15.

Lien vers le spectacle