BARBARIANS

VE 25 AOÛT AU VE 22 DÉCEMBRE
Vernissage le sa 23 septembre à 18h30 (avant L’Être ou pas)

Barbarians
« Nous étions nus et les mains vides.
Il fallut fourbir quelques armes et outils,
et puis prendre la route.
A présent, notre équipement est regardé.
En chemin, on voit les hampes qui fleurissent,
toujours plus nombreuses.
Voilà bientôt des sceptres et bâtons
de procession.
C’est un voyage perpétuel et de temps à
autre, la barbarie nous tend ses petits miroirs.
Les langues se mélangent, s’ignorent ou
s’affrontent.
On se souvient des chiens nus, méchants
et magnifiques.
Oui, la barbarie est bien au chaud, au creux
de notre ventre. »
Cécile Hesse & Gaël Romier

Cécile Hesse (1977) et Gaël Romier (1974) vivent et travaillent ensemble depuis 1998. Ils se rencontrent à l’Ecole d’Arts Appliqués de Vevey, où ils obtiennent leur diplôme en 2000.
Après quelques années de vie urbaine, ils s’installent dans une habitation isolée en Auvergne. Cette étape importante créé les conditions d’un huis clos propice à l’élaboration de leur production commune.
Intimité et altérité sont des enjeux importants de leur production, dont l’inspiration puise dans un quotidien parfois doux, parfois féroce.
En résidence au Centre d’Art et de Recherche Gwinzegal, ils explorent une forme de barbarie silencieuse, une langue étrangère nous proposant des images muettes, criant pourtant comme des nouveau-nés.
www.kephyr.fr

Exposition en collaboration avec le Centre d’Art et de Recherche GwinZegal et dans le le cadre de la Triennale d’art contemporain en Valais (26.08 – 22.10.17)

« JE TE CIEL »

VE 12 JANVIER AU VE 30 MARS
Vernissage le ve 12 janvier à 18h30 (avant CocoonDance)

Cette exposition de trois jeunes illustratrices contemporaines et multiculturelles révèle le dénominateur commun de leur univers respectif. Le titre Je te ciel inspiré d’une citation1 de la célèbre peintre mexicaine Frida Kahlo (1907-1954) évoque une ode à la rêverie, la con viction que tout est possible, l’audace de revendiquer un autre ordre grâce au pouvoir de l’imagination.
Déployant leur talent sur des supports variés, ces trois artistes nous offrent des mondes poétiques issus de leur imaginaire. De plus, toutes trois partagent un intérêt sincère pour l’oeuvre de Frida Kahlo dont nous connaissons l’univers très coloré et les fameux autoportraits. Disparue depuis plus de soixante ans, l’influence de cette icône nationale au Mexique, à la fois féministe et muse, se fait encore sentir dans les créations de moult photographes et artistes. Tout en révélant leurs spécificités artistiques, ces trois jeunes femmes rendront librement hommage aux visions foisonnantes de Frida Kahlo.

Cécile Giovannini est une artiste peintre et illustratrice italosuisse. Diplômée de l’EPAC, école professionnelle des arts contemporains. Son atelier qu’elle partage avec d’autres artistes se situe à Martigny (Valais). Elle collabore avec divers clients dans le milieu musical (Grand Pianoramax, Yellow Teeth, Disiz La Peste) et celui de la mode (Baies D’Erelle, AMclub california). Son travail pictural est représenté par la galerie Grande Fontaine à Sion et la Galerie Mister Pink à Valencia (Espagne). Maîtrisant aussi la bande dessinée, elle réalise des planches pour les éditions Hélice Hélas et pour la revue BDFIL 2016 à l’occasion de l’hommage à Winsor MCcay. Inspiré par le cinéma, la littérature et le sacré, son univers aux couleurs fortes dépeint le monde intérieur de personnages, oscillant entre rêve et réalité.

www.cecile-giovannini.com

Née à São Paulo, Natacha Veen y a passé plusieurs années. Diplômée de l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne (ECAL) en design graphique et com – munication visuelle en 2008, elle a toujours inséré de l’illustration à ses
projets, fidèle à ce qu’elle aime pardessus tout : «illustrer, créer un sentiment, une émotion et permettre à l’image d’apporter du sens, un message.» Aujourd’hui graphiste et illustratrice habitant à Lutry et ayant créé sa propre marque de vêtements et de papeterie Let me Fly, elle construit son univers composé d’oiseaux, de fleurs, de nuages, de dentelles, de plumes et de broderies. En tant qu’illustratrice freelance, elle a notamment travaillé pour Caran d’Ache, Edelweiss Magazine, Urban Map Geneva, l’Université de Genève, la Bibliothèque de Genève, la Ville de Carouge, Kazalma éditions…

www.natachaveen.ch

Diplômée en communication, illustratrice et tatoueuse autodidacte,
Tami Hopf est originaire de São Paulo. Elle a travaillé comme directrice artistique dans plusieurs agences et studios de design au Brésil, en Suisse et en Australie. Tami Hopf a été mandatée pour divers projets créatifs, notamment par la Ville de Vevey, la Ville de Genève, la Commune de Plan les-ouates, les TPG, l’Ambassade du Brésil à Londres, Paratissima Contemporary art event à Lisbonne. Passionnée d’illustration, en 2015, elle décide de se consacrer entièrement à son art en développant un style visuel singulier entre rêverie et mélancolie, empli d’infimes petits points caractéristiques de son travail méticuleux et détaillé. Ses personnages énigmatiques entourés d’une végétation luxuriante évoluent dans un univers bichromique et imaginaire.

www.hopfstudio.com