BIGRE

«Mélo burlesque » à la Mister Bean, Bigre exorcise par le rire notre solitude.

Trois personnages qui accumulent les échecs merveilleux. Trois destins. Trois solitudes qui s’étalent devant les spectateurs, au propre comme au figuré. Deux hommes et une femme qui ont l’art de se prendre les pieds dans les tapis de l’existence, de se recevoir les portes de l’amour en pleine figure et qui se vautrent devant nous, tellement lamentablement que c’en est brillant.

Lien vers le spectacle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *