FÊTE DE LA MUSIQUE

Du 22 au 25 juin 2017

Pour sa 7ème édition, la Fête de la Musique de Monthey se déroulera sur 4 jours du 22 au 25 juin et accueillera 50 groupes, composés de 300 musiciens au total. Ils seront répartis sur 10 scènes dans la ville : 3 scènes extérieures dont la principale sur l’Esplanade du Théâtre, 5 bars partenaires, la salle de concert du Kremlin et Malévoz Quartier Culturel. De plus, plusieurs groupes itinérants de musique et de danse se produiront durant tout le week-end.

Concerts gratuits

Programme détaillé sur Fête de la musique de Monthey – 2017

FÊTE DE LA MUSIQUE

Du 22 au 25 juin 2017

Pour sa 7ème édition, la Fête de la Musique de Monthey se déroulera sur 4 jours du 22 au 25 juin et accueillera 50 groupes, composés de 300 musiciens au total. Ils seront répartis sur 10 scènes dans la ville : 3 scènes extérieures dont la principale sur l’Esplanade du Théâtre, 5 bars partenaires, la salle de concert du Kremlin et Malévoz Quartier Culturel. De plus, plusieurs groupes itinérants de musique et de danse se produiront durant tout le week-end.

Concerts gratuits

Programme détaillé sur Fête de la musique de Monthey – 2017

Projection au Kremlin : Sharknado 4


de Anthony C. Ferrante – USA – 2016 – VF

(Genre: Encore?!?)

Sérieusement? SÉRIEUSEMENT?? Chaque année, c’est la même chose et chaque année vous revenez plus nombreux. Faut vraiment vous expliquer le truc? pffff… Requins… blablabla… tornade…. Tronçonneuse…. Fusils à pompe… Bière gratuite…. Ha oui, on aurait du commencer par ça! BIÈRE GRATUITE!

Ouverture des portes : 19h30
Entrée : 5.-
Gratuit 20 ans 100 francs

En savoir plus

CARESSER LES LÉGENDES

L’exposition réunit Colomba Amstutz et Alban Allegro, deux peintres installés en Valais et Élodie Ledure, une photographe belge autour d’une thématique fédératrice : le paysage valaisan, la mythologie valaisanne et belge – à travers les contes et légendes – et le bestiaire. En effet, depuis toujours, le monde végétal et animal n’a cessé de  fasciner et d’inspirer les artistes. Symbolisant nos croyances, illustrant contes et légendes, peuplant notre imaginaire, l’empreinte du paysage et la fascination des animaux constituent une source d’inspiration permanente, et souvent surprenante pour les artistes. Paysages réels ou imaginaires, animaux drôles ou inquiétants, l’exposition se propose de réunir trois démarches artistiques explorant ces univers. Les contes et légendes font partie de l’art populaire. Ils abordent plusieurs thèmes, fortement liés à la vie d’autrefois : la nature, le religieux, les personnages fantastiques et la magie en sont quelques exemples. L’universalité et la profondeur symbolique des contes et des légendes leur permettent d’être lus, relus, racontés maintes et maintes fois, à n’importe quel âge. Ils font partie de notre histoire, et leurs messages s’adressent à tout un chacun, petits et grands. Quelle que soit leur région d’origine, ces récits traditionnels parlent de quelque chose de commun à l’humanité. Ces univers passionnants peuvent stimuler notre imaginaire et réveiller notre «enfant intérieur» ou notre part d’enfance.

Exposition en collaboration avec La Grenette – Galerie de la Ville de Sion

DU 9 JUIN AU 11 AOÛT 2017
Vernissage le vendredi 9 juin à 18h (avant la présentation de saison)

Katia & Marielle Labèque

Avec les instruments basques, le Boléro de Ravel devient plus «tribal», plus «sauvage».

Le Boléro de Ravel est écrit pour deux pianos dans l’arrangement original du compositeur. Les percussionnistes du trio Kalakan ont ajouté le son des percussions basques que Ravel aimait tant. Interprété par les pianistes virtuoses Katia et Marielle Labèque, la pièce prend des allures inédites et éblouissantes.

Composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l’Opéra Garnier à Paris l’œuvre symphonique est, à l’origine, une musique de ballet commandée par la danseuse russe Ida Rubinstein, amie et mécène de Ravel. Le Boléro connaîtra rapidement un succès planétaire au point qu’il est coutume de dire que le Boléro est joué toutes les dix minutes dans le monde.

Katia et Marielle Labèque, deux sœurs pianistes, sont con – nues pour la fusion et l’énergie de leur duo. Leurs ambitions musicales ont débuté très tôt et c’est leur interprétation contemporaine de Rhapsody in Blue de Gershwin (un des premiers disques d’or de la musique classique) qui leur a apporté la consécration internationale. Depuis lors, elles poursuivent une éblouissante carrière tout autour du monde.

Boléro Ve 25.08 — 20h Musique

Hors abonnement

Une proposition du Sion Festival

 

L’être ou pas

Pierre Arditi & Daniel Russo.

«Les deux acteurs de cette comédie sont magnifiques de justesse, d’humanité, de simplicité. Pierre Arditi semble même incarner son propre personnage, dire sa vérité et ses doutes via Grumberg.» Télérama

Neuf saynètes truculentes entre deux voisins qui se croisent dans l’escalier. Chaque rencontre est l’occasion pour l’un de questionner l’autre sur ses origines juives, où comment en finir avec les idées reçues sur la question. Pierre Arditi et Daniel Russo excellent dans ce ping-pong verbal drôle et percutant.

Kala Jula

Samba Diabaté & Vincent Zanetti

«Une ronde instrumentale aérienne et incroyablement mélodieuse…» Anne Berthod, Télérama.

Mande kulu, la montagne du Mandé

Mande Kulu, la montagne du Mandé, est le titre du dernier CD de Kala Jula. Pour ce nouveau chapitre de leurs aventures musicales, Samba Diabaté et Vincent Zanetti se sont entourés de deux musiciens français, acteurs incontournables du jazz et des musiques du monde en Europe, le violoniste Jacky Molard et la contrebassiste Hélène Labarrière.

Hommage à Dimitri

« Les clowns ne meurent jamais, ils demeurent dans la mémoire des gens. » Dimitri

Il fut notre grand clown. Un clown suisse cela peut prêter à rire justement. Dimitri fut un grand clown mais pas que. Il fut une des personnalités helvétiques les plus attachantes, de celles dont les enfants et les adultes se souviennent à jamais. Son immense sourire et sa coupe au bol inimitable, son air de Pierrot lunaire jouant d’un minuscule accordéon sur le bord de la scène font partie de notre patrimoine commun.

Avec Masha Dimitri, sa fille, le Crochetan a imaginé de lui rendre hommage. Un hommage festif, où l’on mangera, boira et où l’on admirera les artistes de demain et ceux d’aujourd’hui qui continuent à tracer le sillon de l’artiste. Car Dimitri ne s’est pas contenté de faire une magnifique carrière solo, il a également créé en 1975 une école, dans son Tessin natal, L’Accademia Teatro Dimitri. Artiste, pédagogue et passeur d’une passion sans faille pour son art, nous le célébrerons une année tout juste après sa disparition.

La soirée s’articulera en trois parties. Tout d’abord, nous verrons se produire les élèves de l’école, avec des numéros qui démontreront l’étendue de leur talent : ce seront les Dimitrikids. Puis nous assisterons au spectacle Dimitrigénérations, qui réunit sur scène les filles de Dimitri, son petit-fils et la clownesse Silvana Gargiulo.

Enfin, comme Dimitri adorait manger, avec une passion particulière pour les desserts paraît-il, nous finirons cette belle soirée comme il se doit dans le Foyer du Crochetan.

Dimitrikids

Avec les élèves de L’Accademia Teatro Dimitri

Dimitrigénérations Idée et concept Famiglia Dimitri

Réalisation Famiglia Dimitri

Musique Nina Dimitri, Oliviero Giovannoni

Lumière Christoph Siegenthaler

Accessoiriste Urs Mösch

Avec Masha Dimitri, Nina Dimitri, Samuel Müller Dimitri, Silvana Gargiulo

OSTANDE

Composé du Valaisan Pat Genet et de
l’Orléanais Régis Savigny, le duo noise & words
Ostande mêle, en français, l’exigence d’une
écriture tendue, tracée au cordeau, et l’énergie
brute et racée d’une pop synthétique teintée de
rock. Une sorte de spoken word de la déchirure,
une poésie urbaine sublimée par l’organique
des machines et le tranchant des guitares.
Hors format, la musique d’Ostande est une
cartographie. Celle d’une douleur flirtant avec
la folie, qui vient consumer lentement les chairs
grinçantes et amères comme le lierre rampant
s’empare de la ville. Le duo a sorti au printemps
2017 un EP 4 titres baptisé Minuit 43.
Un album est en préparation et devrait voir
le jour en 2018.

Sa 14.10 — 20h Musique Mésoscaphe

CHF 30.— / Durée 1h15 environ

Textes, voix, basse Pat Genet

Compositions, machines, guitare Régis Savigny

La Locandiera quasi comme

Brigitte Rosset & Christian Scheidt

La Locandiera est une célèbre comédie de Carlo Goldoni sur le caractère conflictuel du jeu amoureux. Brigitte Rosset et Christian Scheidt relèvent le défi dans une version innovante : s’emparer à eux deux des huit personnages haut en couleurs de cette pièce. Lors de la représentation, ils se permettent de sortir du jeu, pour parler entre eux ou au public de leur propre problématique d’homme, de femme, d’acteurs. Puis sans transition ils reprennent le cours de l’histoire. Les deux acteurs passent avec virtuosité d’un registre à un autre sans complexe et créent avec le public une empathie naturelle.