JEAN-LOUIS DROZ

VENDREDI 9 DÉCEMBRE À 20H

Son nouveau spectacle ! L’histoire d’un humoriste qui n’a plus envie de rire.

Après L’Exode du Géranium qu’il présente en 2011, Jean-Louis Droz est de retour avec Le péril du Géranium. Depuis sa récente séparation, il habite chez sa grand-mère. Il traverse une période de doutes où il remet tout en question. Sa vie de couple, sa carrière d’humoriste, tout y passe. Il se rêve musicien. Il nous fait surtout rire, avec la malice qui le définit.

ADIEU BIENVENIDA

adieub_03

SAMEDI 10 DECEMBRE 2016 à 15h
Au P’tit Théâtre de la Vièze

ADIEU BIENVENIDA
MIMAIA TEATRO (ES)

Ce qu’aime Bienvenida, c’est avant tout préparer de délicieuses sardines pour régaler marins, musiciens et voyageurs qui viennent s’installer à sa table le dimanche. Une grande table sans nappe, avec odeur de poisson, sur laquelle on peut lire comme dans un grand livre ouvert… Mais la vie fait repartir marins et voyageurs. De la mer à la table, de la table à la mer, l’histoire de Bienvenida raconte les cycles de la vie et la nécessité de terminer certaines choses pour que d’autres puissent commencer.

Jouer avec la réalité, donner vie à la matière et transformer l’utilisation d’objets quotidiens font partie du travail développé par la compagnie barcelonaise Mimaia. Ce joli mot est utilisé par les enfants dans le sud de l’Espagne, pour designer une cachette, un refuge, dans les jeux de cache-cache.

Marionnettes• dès 6 ans • durée : 45′ env. – première suisse

infos et réservations sur www.labavette.ch
ou auprès de Monthey Tourisme 024 475 79 63

ELINA DUNI

MARDI 13 DÉCEMBRE À 20H

Il y a cet instant précis où de la douleur naît la joie, ce mystère de l’être, cette transcendance du mal. C’est justement au moment où l’on pense avoir tout perdu, qu’il s’agisse d’un amour ou plus tragiquement d’un pays ravagé par la guerre, que l’on doit trouver les ressources pour croire en l’inconnu qui se dévoile devant nous, avec pour seul bagage, les souvenirs d’un passé révolu. Nous sommes tous en partance. C’est le point de départ de cette création d’Elina Duni.

À travers la musique et les textes de «Partir», nous traversons avec elle les abîmes de la douleur, le coeur âpre comme un désert, pour finalement arriver à l’ultime refuge: la joie.

AU PAYS DE L’ENFANCE – Photographies de Léonard Gianadda

« La photographie joue un rôle important dans le parcours de Léonard Gianadda. Elle est, dans les années 1950, son premier moyen d’expression artistique. Et, lorsque, cinquante ans plus tard, ses reportages sortent de l’oubli, l’étonnement est général devant la qualité et l’originalité des clichés.
Grand admirateur du travail photographique d’Henri Cartier-Bresson, le jeune reporter prend un réel plaisir à aller à la rencontre des gens et à les photographier dans leur monde, leur quotidien. (…) Peu importe les origines et les langues, il réussit à gagner la confiance des personnes, dans des échanges que l’on devine vrais. Dans ses clichés, on retrouve des parentés certaines avec les approches des grands photographes de l’époque, mais aussi un regard personnel légèrement décalé sur le monde qui l’entoure.  »
(Sophia Cantinotti Jean-Henry Papilloud)

Commissaiares de l’exposition: Sophia Cantinotti, Julia Hountou et Jean-Henry Papilloud.

Exposition en collaboration avec la Fondation Pierre Gianadda.

DU 15 DÉCEMBRE 2016 AU 22 FÉVRIER 2017
Vernissage le jeudi 15 décembre à 18h (avant le spectacle de Alonzo King LINES Ballet)

ALONZO KING LINES BALLET

JEUDI 15 DÉCEMBRE À 20H

Indénombrable, insaisissable et harmonieux lorsque le sable (sand) s’amoncèle en vastes dunes, il peut enrailler un moteur, aveugler l’oeil dans lequel il se loge et venir à bout des matériaux les plus forts. Il s’apparente à l’eau lorsque le vent le fait onduler et au temps qui s’écoule. Dans Sand, les corps se lissent et s’effacent comme des pierres sous l’effet du frottement.

Créée en collaboration avec le compositeur Richard Blackford et Bernie Krause, qui a parcouru le monde pour enregistrer les sons de la terre et des animaux, Biophony donne la parole à la nature. Les danseurs interagissent sur fond de paysages sonores de Krause avec lesquels ils finissent par ne faire qu’un. L’homme n’est que la partie d’un tout. Un spectacle animiste.

Le Kremlin présente : Die Hard

Die_Hard
Die Hard, John McTiernan, 1988, USA, vostfr
Entrée 5.- / Gratuit 20 ans 100 francs / Portes 19h30

Genre : Le Père Noël est une ordure

Les films de Noël, ce n’est pas que la saga de Sissi l’Impératrice sur TF1. Non, c’est aussi Die Hard ! Faut-il encore présenter ce film ? Bon d’accord, mais rapidement alors.
John McClane (Bruce Willis en débardeur et pieds nus) est de passage à New York pour voir son ex-femme. Mais le building où se trouve celle-ci est pris en otage par de dangereux terroristes. Un seul homme peut sauver la situation. Oui, c’est John McClane. Bravo. Vous avez suivi.
Yipikaye, Tovaritch, et joyeux Noël !

https://www.youtube.com/watch?v=hN3YQotTQjs

En savoir plus

AVRAC ON TOUR

SAMEDI 17 DÉCEMBRE À 19H
Avec Vincent Kucholl, Vincent Veillon, Didier Charlet et bien d’autres.

Spectacle « récréation », il réunit une vingtaine de fois par année douze comédiennes et comédiens de la troupe Avracavabrac. Loin des matches d’improvisation classiques, les comédiens profitent d’un espace de liberté totale et s’inspirent des thèmes proposés par le public. Liés par l’esprit de groupe, la camaraderie et la franche rigolade, ces talentueux comédiens allient leur sens de l’humour pour un exercice de haute voltige, sans filet.

Depuis dix-sept ans, Avrac réunit entre autres les acolytes des 26 minutes et une chroniqueuse de Couleur3. Le spectacle fait salle combe, dans une ambiance de délire et de liberté.

Magie de Noël au Kremlin : Dog Days + Zahnfleisch

Zahnfleisch
Magie de Noël au Kremlin : Dog Days + Zahnfleisch
Entrée 10.- / Gratuit 20 ans 100 francs / Portes 20h00

Le Kremlin accueille pour sa soirée Magie de Noël le groupe veveysan Zahnfleisch et les Fribourgeois Dog Days. Les premiers, dont le nom déroutant signifie «gencives» jouent ce qu’ils nomment du «Kosmische Kraut-Rock». Ils ne manquent pas de vigueur et témoignent d’une culture musicale saine et équilibrée. Ce sont d’ailleurs les «nouveaux chouchous» du festival Nox Orae, qui demeure une référence en matière de programmation. Quant aux Fribourgeois, ils sont depuis quelques mois la sensation «stoner» suisse du moment (selon le journal «La Gruyère»). Avant même que le trio ne vernisse son premier album «Heat», le prestigieux magazine metal américain «Decibel» les avait déjà remarqués. Il n’en fallait pas plus pour que Le Kremlin, avec un temps de retard (heureusement rattrapé par la lecture de «La Gruyère») mais toujours à l’affût de nouveaux talents, les convie pour un concert qu’on espère sauvage, sinon plus.

https://zahnfleisch.bandcamp.com/
http://www.dogdays.band/

En savoir plus

AVRAC ON TOUR

DIMANCHE 18 DÉCEMBRE À 17H

Spectacle « récréation », il réunit une vingtaine de fois par année douze comédiennes et comédiens de la troupe Avracavabrac. Loin des matches d’improvisation classiques, les comédiens profitent d’un espace de liberté totale et s’inspirent des thèmes proposés par le public. Liés par l’esprit de groupe, la camaraderie et la franche rigolade, ces talentueux comédiens allient leur sens de l’humour pour un exercice de haute voltige, sans filet.

Depuis dix-sept ans, Avrac réunit entre autres les acolytes des 26 minutes et une chroniqueuse de Couleur3. Le spectacle fait salle combe, dans une ambiance de délire et de liberté.